Vous êtes ici : Accueil / Juin 2016

Les Coups de Coeur

 

Concerto-pour-la-main-morte

Juin 2016

 

Romans

 

La route étroite vers le nord lointain de Richard Flanagan

Dans cette magistrale fresque hantée par la question du mal, Richard Flanagan déploie l'histoire d'une passion incandescente sur fond de guerre et de captivité, épisode inoubliable dans la vie d'un médecin militaire affecté à la construction de la "voie ferrée de la mort" (la ligne Siam-Birmanie, 1943) et devenu héros de guerre malgré lui.

Club de lecture : «J’ai trouvé que c’était un livre un peu désabusé, pessimiste. Mais beau. Je ne voulais pas le lâcher. Il parle de l’humanité, de ses faiblesses, de ses faux-fuyants, de ses lâchetés, mais aussi de sa beauté, de sa résistance et de sa capacité à survivre. »

R FLA R

 

 

 
Trois-grands-fauves

Celle que vous croyez de Camille Laurens

Afin d'obtenir des informations sur Jo, son amant épisodique, Claire, 48 ans, se crée un faux profil sur Facebook, celui d'une jolie brune de 24 ans, et fait une demande d'amitié à son plus proche ami, Chris. Commence un échange de messages qui se transforme peu à peu en liaison amoureuse. Ce roman évoque le désir féminin et l'amour au temps des réseaux sociaux.

Club de lecture : «Le jeu de miroirs est réellement vertigineux. Jusqu'à la fin du récit, la réalité change, ce qu'on avait cru s'avère erroné. Il devient difficile de démêler le vrai du faux.

Une réflexion sur le temps qui passe et sur la place de la femme au XXI e siècle. »

R LAU C

 

 

 
Je-vais-mieux

Envoyée spéciale de Jean Echenoz

Constance étant oisive, on va lui trouver de quoi s'occuper. Des bords de Seine aux rives de la mer Jaune, en passant par les fins fonds de la Creuse, rien ne devrait l'empêcher d'accomplir sa mission. Seul problème : le personnel chargé de son encadrement n'est pas toujours très bien organisé..

Club de lecture : «C'est un livre complètement délirant. Ce pourrait être un film dans lequel joueraient Sandrine Kiberlain et Albert Dupontel. Les personnages et les situations sont farfelus. Un bon livre pour l’été. »

R ECH E

 

 

 

 
Kinderzimmer

L’origine de nos amours  de Erik Orsenna

Un père et son fils se rapprochent à l'occasion de leurs divorces respectifs et se demandent ensemble d'où vient la malédiction familiale qui condamne toutes leurs relations amoureuses à se solder par un échec. Ce questionnement les amène à évoquer la vie de leur aïeul, parti tenter sa chance à Cuba, et qui mena une existence extrêmement romanesque.

Club de lecture : «Le livre est indiqué « roman » mais cela ressemble à une autobiographie. C’est joliment écrit, - évidemment - avec une verve et un humour qui font plaisir à lire. J’ai souvent souri. »

R ORS O

 
Mudwoman

En attendant Bojangles  de Olivier Bourdeaut

Un petit garçon assiste à l'amour fou de ses parents, un couple fantasque. Mais un jour, les excentricités de sa mère dépassant les limites, son père décide de l'envoyer dans une clinique psychiatrique avant de se raviser et de la kidnapper pour la cacher et la protéger.

Club de lecture : « C’est un premier roman. L'histoire est racontée par le fils, comme s’il avait entre 8 et 10 ans. C'est beau. Malgré tous les événements plaisants rapportés par cet enfant,  on sent que le drame se noue petit à petit. Et on le comprend au niveau de ce regard d'enfant qui raconte. Histoire d’amour, tragique et pétillante, tendre et optimiste.

R BOU E

 

 

 

 

 

 

 

 

fabrique-du-monde-(La)

 

Te laisser partir  de Clare Mackintosh

A Bristol, le capitaine Ray Stevens enquête sur la mort d'un garçon de 5 ans fauché par une voiture dont le conducteur a pris la fuite. Alors que l'enquête piétine, Jenna, la mère du petit Jacob, décide de tout quitter pour s'installer dans un village isolé du Pays de Galles.

Club de lecture : «La construction du roman est surprenante, et on ne la comprend qu’à la fin du livre. Des chapitres sont consacrés à l’enquête policière. D’autres sont écrits en « je », comme si c’était la mère du petit garçon qui écrivait. C’est bien fait, intéressant à lire, et on a hâte de voir comment cela va se terminer. » 

RP MAC T

 

 

 
Chroniques-de-Jérusalem

Ça peut pas rater  de Gilles Legardinier

Marie, une jeune femme, excédée par la gent masculine, décide de se venger et de devenir méchante. Elle compte rendre la monnaie de leur pièce à toutes les personnes qui lui ont fait des coups bas.

Club de lecture : «Le ton est donné ! Ce n’est pas un livre sérieux. De fait, c’est rigolo, cela fait plaisir à lire. Mais évidemment, la gentille Marie a bien de la peine à être méchante. C’est souvent tiré par les cheveux, mais on peut choisir de se laisser emporter par l’auteur. Un livre d’été ! »

R LEG C

 
 fabrique-du-monde-(La)  

Encore de Hakan Gunday

Gazâ, un garçon de 9 ans, travaille avec son père sur les bords de la mer Egée. Celui-ci gagne sa vie en transportant des migrants de l'Est de la Turquie jusqu'en Grèce, qu'il enferme chez lui avant qu'ils ne soient acheminés par bateau. L'enfant est contraint d'exercer une certaine violence sur les clandestins, et observe malgré lui les dérives des techniques de domination.

Club de lecture : «Livre d’une noirceur absolue qui montre jusqu’à quel degré d’inhumanité et de cruauté peut mener le trafic de clandestins. On se demande tout au long s’il y aura rédemption du personnage principal Gazâ et si oui, quand… C’est aussi un livre sur la relation père-fils, une relation étouffante qui maintient Gazâ dans une dépendance totale. Là encore, on attend un mouvement de révolte… Un livre terrible et nécessaire... »

R GUN E

 

 
 fabrique-du-monde-(La)

 

Le cahier d'Aram de Maria Angels Anglada

1915, Arménie. Le gouvernement turc a décidé l'extermination du peuple arménien. Aram, 15 ans, et sa mère, Maryk, fuient leur pays. C'est alors l'exil de pays en pays, jusqu'à Marseille. Aram consigne son périple dans un cahier offert par son père, Vahé, grand poète connu, assassiné par les Turcs.

Club de lecture : «Roman écrit à quatre mains ; d’abord Aram, puis Merik sa mère, sur le génocide Arménien, en 1915. Texte sobre, sensible, pour une période sombre de l’Histoire. » 

R ANG C

 

 

 

fabrique-du-monde-(La)

 

L’amie prodigieuse  d’Elena Ferrante (en 2 tomes)

A la fin des années 1950, Elena et Lila vivent dans un quartier défavorisé de Naples. Malgré des études brillantes, Lila abandonne l'école pour travailler avec son père dans sa cordonnerie. En revanche, Elena, soutenue par son institutrice, étudie dans les meilleures écoles. Durant cette période, les deux amies suivent des chemins qui tantôt se croisent, tantôt s'écartent. Deuxième tome, Naples, années 1960. Lila est devenue riche en épousant l'épicier Stefano Carracci et travaille dans la nouvelle boutique de sa belle-famille. De son côté, Elena, la narratrice, continue ses études au lycée …

Club de lecture : « L’histoire d’un quartier pauvre de Naples, plein de vie et d’espoir de sortir de la pauvreté et la description de la difficulté de s'intégrer à une nouvelle classe  sociale sans renoncer à ses origines. Une histoire d’amitié, fine analyse des sentiments et des émotions. Un livre très vivant, un Vrai Bonheur de Lecture. »

R FER A

 

 

Mémoire de fille d’Annie Ernaux

L'auteure évoque l'été 1958 et sa première nuit avec un homme, passée dans une colonie dans l'Orne. Elle raconte l'onde de choc provoquée par ce moment et interroge la fille qu'elle a été à travers ses souvenirs, sa correspondance et

ses photos, dans un aller-retour entre hier et aujourd'hui.

Club de lecture : «A la lecture de ce livre on saisit la misère sociale, culturelle et sexuelle de la France, en 1958  en particulier pour une jeune fille de 18 ans. 

Toujours et encore la très belle écriture d’Annie Ernaux.»

R ERN M

 

 

Nous, les noyés de Carsten Jensen

L'histoire de trois générations de marins du port de Marstal, ville située sur une île de la Baltique, au sud du Danemark, entre 1848 et 1945. Un roman d'aventures qui raconte le destin d'hommes quittant la rocaille de Terre-Neuve pour des destinations lointaines.

Club de lecture : «Avec « Nous, les Noyés », on embarque pour un formidable périple avec des personnages qui ne le sont pas moins, de 1848 à la fin de la Seconde Guerre Mondiale sur des mers souvent impitoyables. Il faut monter à bord de ce roman d’aventures, des marins, d’apprentissage, d’une femme décidée à tenir la mer en échec pour vivre une lecture passionnante ! »

R JEN N

 

 

L’histoire d’un mariage de Andrew Sean Greer

Holland Cook, jeune homme d'une grande beauté à la personnalité mystérieuse, est marié à Pearlie. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, Holland rejoint la Royal Navy. Il en revient traumatisé et s'enferme dans le silence. Par amour, Pearlie construit autour de lui un cocon protecteur. Un jour, elle reçoit la visite de Charles Drumer, un homme d'affaires qui prétend être l'amant de son mari.

Club de lecture : «Un très beau livre qui procède souvent par touche impressionnistes mais choisit de disséquer dix mois de la vie d’un couple au moment des choix qui détermineront toute sa vie. Au-delà, l’auteur inscrit son histoire dans l’Amérique des années 50 avec le poids de la ségrégation, les conflits, de l’homophobie…. »

R GRE H

 
 

Le retour d’Anna Enquist

1775, Elisabeth Cook attend le retour de son mari, James Cook, parti pour sa deuxième exploration depuis 3 ans. L'auteur fait revivre leur rencontre, la naissance de leur six enfants, la déception face au départ pour la troisième et dernière expédition de James Cook, les quarante-cinq années qu'il reste à vivre à Elisabeth après la mort de son époux, etc.

Club de lecture : «Anna Enquist retrace avec beaucoup de sensibilité la vie d’Elizabeth, femme du navigateur James Cook, souvent privée de la présence de son mari, l’aidant lorsqu’il revient à terre, caressant le rêve que son mari ne reprenne pas la mer et devait affronter un destin particulièrement tragique. »

R ENQ R

 
 

Le principe de Jérôme Ferrari

Fasciné par Werner Heisenberg, physicien allemand fondateur de la mécanique quantique et inventeur du principe d'incertitude, un jeune aspirant philosophe désenchanté tente de considérer l'incomplétude de son existence à l'aune des travaux et de la destinée du scientifique.

Club de lecture : «Ce roman pose des questions sur la responsabilité des savants. Très belle écriture. »

R FER P

 

L’arbre du pays Toraja de Philippe Claudel

Un cinéaste au mitan de sa vie perd son producteur et meilleur ami, Eugène. Cette mort l'incite à revenir sur sa propre histoire, les rencontres féminines et professionnelles qui l'ont émaillée, et plus largement à réfléchir sur la place qu'occupe la mort dans la vie. Le tombeau d'Eugène devient alors synonyme de réconciliation avec lui-même.

Club de lecture : «Ce roman est  une réflexion sur la mort, mais aussi  une ode à la Vie, à l'amitié, à la création et  à l'amour. Très bon livre ! »

R CLA A

 

 

Le mystère Henri Pick de David Foenkinos

Bibliothécaire à Crozon dans le Finistère, Jean-Pierre Gourvec entreprend de réaliser l'idée de Richard Brautigan de créer une bibliothèque pour entreposer les manuscrits refusés par les éditeurs. Des années après, une éditrice tombe sur un des manuscrits et le publie. Le succès est immédiat. S'enchaîne une série de péripéties pour découvrir l'identité véritable de l'auteur de ce manuscrit génial.

Club de lecture : «Avec beaucoup de fantaisie et d’humour, l’auteur nous fait découvrir les coulisses de l’édition. Foenkinos nous décrit les angoisses d’un écrivain et il nous tient jusqu’à la dernière page en nous parlant d’Amour et d’amour de la littérature.»

R FOE M

 
 

Un goût de cannelle et d'espoir de Sarah McCoy

Allemagne, 1944. Elsie Schmidt, 16 ans, traverse la guerre de loin, grâce à la boulangerie de ses parents et à la protection d'un officier nazi. Lors de la soirée de Noël du parti, elle échappe à un drame grâce à un petit garçon juif. Il demande à Elsie de l'aider. Soixante ans plus tard, Reba Adams fait un reportage sur la boulangerie d'Elsie.

Club de lecture : « Histoires de vies qui se croisent. Roman qui évoque le courage, la possibilité de trouver le bonheur et de vivre avec ses souvenirs. Les petits plus : les descriptions des belles pâtisseries, avec les recettes en fin d’ouvrage. Roman magnifique, qui se lit d’une traite et aussi livre de cuisine.»

R MCCO G

 
 

Miniaturiste de Jessie Burton

Amsterdam, 1686. Nella, 18 ans, s'installe dans l'opulente demeure que Johannes, le marchand d'âge mûr qu'elle vient d'épouser. En cadeau de mariage, il lui offre une maison de poupée reproduisant la leur, qu'elle entreprend d'animer grâce à un miniaturiste. Les créations de l'artisan lèvent peu à peu le voile sur les mystères de la maison et de ses occupants.

Club de lecture : « Un livre enthousiasment, qui se lit d’une traite ! Dans la société puritaine d’Amsterdam du XVIIe siècle, J. Burton donne vie  à des personnages qui vont se heurter de plein fouet à ses interdits. Mais Nella, son héroïne, saura, aidée par de mystérieuses miniatures, atteindre une forme d’accomplissement. Vraiment, un régal de lecture !»

R BUR M

 
   

La femme d’en haut de Claire Messud

Nora, institutrice, habite seule à Boston. A 38 ans, elle mène une vie austère que bouleverse l'arrivée de Sirena et de sa famille, à l'étage au-dessous. L'artiste italienne rencontre le succès avec sa création et se trouve au sommet du marché de l'art international alors que sa voisine, artiste refoulée, s'applique à reproduire les chambres des artistes qu'elle admire.

Club de lecture : «En confrontant deux femmes- celle qui a tout : famille réussite artistique et  « la femme d’en haut », l’invisible, en manque de tout. Claire Messud réussit un roman passionnant sur l’importance d’exister aux yeux des autres mais aussi sur la manipulation. »

R MES F

 

Le cœur du problème de Christian Oster

En rentrant chez lui, Simon découvre un homme mort au milieu du salon. Sa femme, Diane, est en train de prendre un bain et lui annonce qu'elle le quitte sur le champ. Resté seul avec le cadavre de l'inconnu, Simon se rend à la gendarmerie où il fait la connaissance de Henri, gendarme retraité. Les deux hommes sympathisent mais Simon doit rester sur ses gardes.

Club de lecture : «Pourquoi Oster ? A  cause d’un ton qui n’appartient qu’à lui.

Pourquoi le « cœur du problème » ? Parce que l’inattendu, l’improbable sont au cœur  du livre, parce que l’auteur montre son personnage comme en suspension, qui  laisse flotter  sa vie «  en attendant qu’elle coule ». Laissons-nous flotter avec lui... »

R OST C

 

L’intérêt de l'enfant  de Ian McEwan

Fiona Maye, magistrate à Londres, est spécialisée en droit de la famille. Confrontée à une affaire sensible, elle se détache difficilement de son travail. Adam Henry, 17 ans, est atteint d'une leucémie. A cause des croyances de sa famille, il ne peut pas bénéficier d'une transfusion sanguine et il risque la mort. Avant de prendre sa décision, Fiona décide de rencontrer l'adolescent.

Club de lecture : «Un roman où se jouent la vie, la mort, les croyances mais aussi la poésie et la musique. Un livre bouleversant. »

R OST C

 

Documentaire 

 

Trois amis en quête de sagesse de Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard

Trois regards sur l'expérience de la vie humaine, les aspirations, la capacité au bonheur, etc., à travers le prisme de la philosophie, de la psychologie et du bouddhisme.

Club de lecture : « Un livre riche, à 3 voix, 3 pensées et 3 visions qui se complètent. J’ai aimé la liberté de ton et la sincérité des témoignages des auteurs. Un livre qui « fait du bien ». A lire et à relire. »

158.1 AND

 

Archives

Retrouvez tous les Coups de Coeur de :

2014

2015

- 2016

- 2017