Vous êtes ici : Accueil / Accueil

Les Coups de Coeur

 

Concerto-pour-la-main-morte

Septembre 2016

 

Romans

 

La plage de Marie Nimier

Sur une plage, une jeune femme, surprend, dans une grotte où elle est déjà venue avec un ami, une fille et son père. Elle les épie durant quatre jours avant qu'ils ne l'aperçoivent. Un trio se forme, la jeune femme attirée par l'homme et fascinée par la fille, dont l'attitude est ambiguë. Un court roman, empreint de sensualité.

Club de lecture : « Un roman sur les rapports père, fille – fille, père. Sur le mal être sans rien dévoiler. Belle description de la nature. Belle écriture. »

R NIM P

 

 

 
Trois-grands-fauves

Les jours de mon abandon d’Elena Ferrante 

A Turin, Olga demeure stupéfaite lorsque son mari lui annonce qu'il la quitte. Un soir, elle tente de le reconquérir en organisant un dîner qui dérape lorsque son mari découvre des morceaux de verre dans la sauce. Il s'imagine que cette maladresse était intentionnelle et déclare la guerre à Olga. Commence alors pour l'héroïne une lente descente aux enfers.

Club de lecture : «Le livre d’Elena Ferrante nous projette littéralement dans l’intimité d’Olga et nous embarque pour un voyage aux frontières de la folie. Par la justesse de son ton et son rythme haletant, Les jours de mon abandon constitue une variation parfaitement maîtrisée et originale sur le thème de la femme abandonnée.»

R FER J

 

 

 
Je-vais-mieux

A l’Orée du verger de Tracy Chevalier

En 1838, dans l'Ohio, la famille Goodenough cultive des pommes. Elle est confrontée aux aléas du temps qui met en péril ses récoltes, à l'alcoolisme de Sadie, la mère, mais aussi aux rumeurs qui courent dans le village de Black Swamp. Des années plus tard, Robert quitte sa soeur Martha pour tenter sa chance dans l'Ouest et se lancer dans le commerce de séquoias.

Club de lecture : «T. Chevalier, nous  guide dans un voyage à travers les Etats-Unis du 19ème siècle. Une Amérique rude, celle des hommes venus chercher fortune et des femmes au caractère bien trempé. Un très beau roman ! »

R CHE A 

 

 

 

 

 

Kinderzimmer

 

La veillée de Virginie Carton

Sébastien et Marie, meilleurs amis depuis le lycée, s'étaient un peu éloignés l'un de l'autre ces dernières années lorsque le décès brutal du père de Sébastien les fait se rencontrer une nouvelle fois. Au cours d'une longue veillée funèbre, ils partagent des confidences, se remémorent leur passé commun et s'interrogent sur les modèles parentaux à l'image desquels ils se sont construits.

Club de lecture : «Roman sensible, drôle, émouvant.

Jamais plombant, avec de l’humour et beaucoup de sensibilité. Roman qui parle de façon juste sur les relations parents, enfants, sur l’amitié, la mort et les vies que l’on se construit.»

R CAR V 

 
Mudwoman

Capital humain de Stephen Amidon

Drew Hagel traverse une période difficile, de son premier mariage raté à la faillite imminente de son agence immobilière, jusqu'aux dettes contractées alors que sa seconde épouse attend des jumeaux. Or à Totten Crossing, petite bourgade aisée du Connecticut, la déchéance sociale est perçue comme une faute de goût. Mais Quint Manning, un notable, lui propose un placement d'argent providentiel...

Club de lecture : «L'histoire est bien bouclée. L'incident dont parle la quatrième de couverture intervient au milieu du récit. Ce qui laisse la première moitié pour décrire de façon minutieuse les personnages. Chacun d’entre eux porte des fêlures, des ruptures, des actions inavouables, des faiblesses, qui nous parlent de la société américaine.»

R AMI C

 

 

 

 

 

 

 

 

fabrique-du-monde-(La)

 

Le reste de leur vie  de Jean-Paul Didierlaurent

Ambroise, thanatopracteur et sa grand-mère Beth rencontrent Manelle, aide à domicile, et le vieux Samuel. Tous les quatre embarquent pour un périple en corbillard. Un roman optimiste sur le thème des personnes âgées, des maisons de retraite, des maladies incurables et de la fin de vie.

Club de lecture : «J’avais beaucoup aimé « le liseur du 6h27 » du même auteur. J’aime beaucoup celui-ci aussi. C’est plein d’humanité, drôle, joyeux, moderne, bien écrit. J’adore !»

R DID R

 

 

 

Chroniques-de-Jérusalem

 

Peine perdue d’Olivier Adam

 Alors qu'une tempête imprévue ravage la côte, cause apparente d'une série de noyades et de disparitions, Antoine, jeune joueur de football, se fait agresser à coups de batte de base-ball à la veille de disputer un match important. 22 voix se succèdent, toutes en rapport avec ces drames, dressant touche par touche le portrait d'un monde en crise.

Club de lecture : « Tous les personnages de ce roman sont cassés par la vie; certains le cachent et font semblant de s’en sortir, d’autres n’ont plus le courage de le faire, et d’autres encore n’essayent plus. Peut-être même n’ont-ils jamais essayé. Quand ils étaient petits, ils y croyaient pourtant. Mais à quel moment cela a commencé à changer, où cela a-t-il foiré ? Chacun des personnages a une histoire désespérante à raconter … Mais,  on s’y attache. A lire quand on a le moral, mais à lire ! »

R ADA P

 
 fabrique-du-monde-(La)  

Zéro de Marc Elsberg

A Londres, la journaliste Cynthia Bonsant enquête sur la mort d'un adolescent lors d'une course-poursuite. Ses investigations se portent sur la société Freemee, firme spécialisée dans la collecte de données dont seul Zéro, un activiste très recherché, a osé critiquer les dérives. Surveillée en permanence, la journaliste peine à découvrir la vérité et sent le danger qui la guette.

Club de lecture : «  C’est  un roman complètement ancré dans l’actualité. Il fait se poser des questions sur nos façons d’utiliser nos téléphones et nos portables ou tablettes. C’est totalement addictif. Je l’ai lu en deux jours. J’ai tout de même un regret : il y a de nombreux personnages, et ils paraissent interchangeables, ce qui crée des difficultés par moments pour savoir à qui on a affaire. Je les aurais préférés davantage personnifiés. J’aurais aimé aussi que le groupe « zéro » soit plus qu’un personnage secondaire. 

Mais c’est à lire, pour nourrir la paranoïa, se questionner … » 

RP ELS Z

 

 
 fabrique-du-monde-(La)

 

L’atelier des poisons de Sylvie Gibert

Paris, 1880. L'Académie Julian est le premier atelier de peinture à ouvrir ses portes aux femmes. L'apprentissage y est particulièrement difficile. C'est le défi que veut relever Zélie Murineau, pleine de talent et de caractère. Mais un jour, le commissaire du quartier la contraint d'être ses "yeux", des auberges mal famées aux salons de la grande bourgeoisie, afin de résoudre deux affaires.

Club de lecture : « Un livre très intéressant, écrit dans un style qui rappelle celui qu’on suppose utilisé à la fin du XIX ème siècle , comme « La porteuse de pain » de mon enfance. Langage châtié, formules ampoulées. L’atmosphère qui régnait à Paris est bien rendue. Et l’enquête se suit sans déplaisir. Les rebondissements concernant l’aventure, mais aussi les personnages sont agréables. L’auteur nous les fait découvrir par petites touches. Et puis, ce qui ne gâte rien, on y parle du combat des femmes pour trouver leur place. » 

RP GIB A

 

 

 

fabrique-du-monde-(La)

 

Sens dessus dessous de Milena Agus

Une jeune étudiante de Cagliari observe la vie de son immeuble et le quotidien de ses occupants. D'origine modeste ou à l'aise financièrement, tous se croisent chaque jour : la famille Johnson qui occupe tout le dernier étage, surnommé Buckingham Palace, Anna, la femme de ménage, Alice, Giovannino et les autres.

Club de lecture : « M. Agus  a un style bien à elle  où la réalité et l'imagination se mêlent laissant le lecteur perplexe jusqu'à la dernière phrase révélatrice. Son écriture, fine et délicate, est d'une telle fluidité que nous sommes emportés dans son flot mélancolique. Etrange et décalé, doux et poignant, tendresse des personnages rendus attachants grâce à son  écriture. »

R AGU S

 

 

Le grand marin de Catherine Poulain

La narratrice embarque, d'un port de l'Alaska, pour un voyage sur un bateau de pêche. Elle découvre la rude vie à bord, le froid et la fatigue, entourée d'un équipage uniquement masculin qui l'adopte au bout de quelque temps.

Club de lecture : «Très belle écriture. Un livre attachant. »

R POU G

 

 

Une jolie fille comme ça d’ Alfred Hayes

Un scénariste renommé relate sa liaison avec une jeune actrice à la carrière compromise, qu'il sauve du suicide et d'une fin de soirée alcoolisée. Il évoque avec vivacité et ironie les affres de la tentation, l'échec de son mariage, le désespoir et les illusions perdues, dans un texte aux allures d'autobiographie dont les protagonistes n'ont pas de prénoms.

Club de lecture : « En confrontant son narrateur, scénariste, à une jeune actrice en quête de reconnaissance dans le monde du cinéma de la fin des années 50, A. Hayes échappe à la banalité d’un sujet rebattu : l’adultère. Il piège son personnage dans une toile tissée par une « fille comme ça » à la fragilité psychologique qui ne sera pas son conséquences... »

R HAY J

 

 

Etre sans destin de Imre Ertesz

Un adolescent raconte une année dans un camp de concentration puis de travail, dans un style laconique et factuel. Un livre ignoré et dérangeant à sa parution en 1975 qui obtint un vif succès à partir de 1990. L'auteur a reçu le prix Nobel de littérature 2002.

Club de lecture : «Une autre lecture sur les camps de concentration et sur cette période bouleversante, mais déroutante. Il nous fait comprendre « qu’on ne peut pas commencer une nouvelle vie, on ne peut que poursuivre l’ancienne. »  

R ERT E

 

 

Ainsi résonne l'écho infini des montagnes de Khaled Hosseini

Originaires d'un petit village des montagnes afghanes, Abdullah et sa soeur Pari ont été séparés enfants lorsque leur père a vendu la petite fille à une riche famille européenne. Des années plus tard, Abdullah n'a pas oublié sa jeune soeur qui, après une enfance passée à Paris, souffre quant à elle d'une sensation de manque indéfinissable.

Club de lecture : «Livre très dense : foison de personnages, de lieux. On suit le destin de chacun tout au long de leur vie et l’histoire de l’Afghanistan. Très beau roman. »

R HOS A

 

 

 

La pâtissière de Long Island de Sylvie Cott

Dans la Frise des années 1930, la jeune Marie, catholique, est amoureuse de l'instituteur du village, un protestant. Son père l'envoie rejoindre ses deux frères à New York, dont elle ne tarde pas à conquérir les élites culturelles grâce à une recette de cheesecake adaptée avec les ingrédients locaux. Soixante-dix ans plus tard, elle raconte son histoire à sa petite-nièce Rona, en pleine crise.

Club de lecture : «Roman qu’on lit et qu’on déguste avec bonheur, toujours sur fond de gourmandise. Magnifique voyage dans le temps, avec une histoire familiale touchante et gourmande. »

R COT P

 

 

Un bon fils de Pascal Bruckner

L'histoire d'un enfant à la santé fragile qui prie Dieu pour qu'il provoque la mort de son père, violent et pervers, raciste et antisémite, dont il fera tout pour être le contre-modèle. Un roman des origines dans lequel l'auteur se dévoile et raconte sa filiation personnelle et intellectuelle, livrant la clé de toute son oeuvre.

Club de lecture : «Très belle écriture. Un livre émouvant. »

R BRU B

 

 

 

Les trois mariages de Manolita d’ Almudena Grandes

A la fin de la guerre civile, l'existence est rude pour Manolita. Son frère Antonio vit dans la clandestinité mais souhaite poursuivre le combat par la propagande. Il reçoit de l'étranger deux machines à polycopier dont le mode d'emploi est incompréhensible. Il charge Manolita de rencontrer le seul homme qui peut l'aider. Mais celui-ci est en prison et la seule manière de le voir est de l'épouser.

Club de lecture : «Cette très belle fresque, nous plonge au cœur de la guerre d’Espagne. A. Grandes a su  marier la petite et la  grande histoire pour le plaisir des lecteurs. »

R GRA T

 

 

 

Vi de Kim Thuy

A l'âge de 10 ans, Vi fuit le Vietnam avec sa famille, comme tant d'autres boat-people, et rejoint le Québec. Vingt ans après, à l'occasion d'un retour dans son pays, elle se remémore son passé : ses grands-parents, l'infidélité de son père resté au pays, la sévérité et le courage de sa mère qui a sauvé ses enfants, puis l'exil.

Club de lecture « Un récit mêlant douceur et violence, tradition et audace.

 Une réussite !»

R THU V

 

 

Documentaire 

 

Bibliothérapie, lire c’est guérir de  Marc-Alain Ouaknin

Que se passe-t-il quand un livre a rendez-vous avec son lecteur? Comment " lire " a-t-il une répercussion sur nos états d'âme ? Sur notre santé ?

Club de lecture « L’auteur, rabbin et philosophe, décortique pourquoi, à son avis, lire c'est guérir. C'est un livre de haute volée. En dehors de ces démonstrations difficiles, les introductions et conclusions des chapitres sont fort intéressantes. »

801.92 OUA

 

Archives

Retrouvez tous les Coups de Coeur de :

2014

2015

- 2016

- 2017